Marco Vasco

La clientèle est la plus importante selon Geoffroy de Becdelièvre, PDG de Marco Vasco

Partagez
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages

La clientèle est la plus importante selon Geoffroy de Becdelièvre, PDG de Marco Vasco
Donnez votre avis sur cet article

Marco Vasco est une entreprise spécialisée dans la création de voyage personnalisé sur internet. Pour l’année 2017, l’entreprise a atteint les 70 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Par contre, elle va être rachetée par le quotidien Figaro. Le PDG de Marco Vasco parle pourtant de l’évolution de son entreprise lors d’une interview.

Comment Marco Vasco est-il parvenu à ce stade de 70 millions d’euros de CA ?

marco vascoSelon son PGD, Geoffroy de Becdelièvre, les deux principaux objectifs de l’entreprise sont de satisfaire les besoins des clients en termes de voyage en leur offrant des voyages sur mesure et de favoriser l’interaction en utilisant internet.

En 2008, dans les débuts de la société, il y avait des concurrents qui se basaient sur des méthodes plus basiques, comme Opodo, Booking ou Go Voyage pour vendre leurs services.

D’autre part, il y avait aussi des entreprises off line, comme Voyageurs du Monde. Le souci, c’est que pour s’offrir leur service, il faut passer à Sainte-Anne, à Paris. C’est à partir de là que Geoffroy a eu l’idée d’utiliser internet pour développer son activité.

Comment le PDG a-t-il eu l’idée de créer Marco Vasco après qu’il était chez KPMG ?

Il affirme que comme la plupart des personnes, l’inspiration vient d’une personne. Dans son cas, c’est François Lemarchand, fondateur de Pier Import, puis de Nature et Découvertes.

C’est de lui qui vient l’idée pour Geoffroy de devenir un entrepreneur en raison de la beauté de ses voyages aux quatre coins du monde pour trouver ses fournisseurs.

Après la création de Marco Vasco, c’est François Lemarchand qui est le premier investisseur de la société avec 30 000 euros. Ensuite, Geoffroy a affirmé que son expérience chez KPMG a fait de lui un meilleur entrepreneur.

Comment Marco Vasco a-t-il réussi à débuter face au défi majeur d’internet en 2008 ?

L’entreprise a une bonne stratégie pour générer de la rentabilité. En effet, internet sert seulement à attirer les clients, mais après, les conseillers de voyage de l’entreprise prennent le relai.

Ils contactent directement les clients par téléphone afin de les rassurer. Les conversations atteignaient parfois 10 jours jusqu’à la proposition finale. C’est grâce à cela que l’entreprise gagne un panier moyen de 10 000 euros. Lors de ces approches, l’entreprise cherche avant tout de conseiller les clients.

Présentation de l’entreprise

C’est grâce à environ 300 collaborateurs que Marco Vasco puisse fonctionner jusqu’ici. Au cours des années de service, plus de 100 000 personnes ont voyagé grâce à l’entreprise avec un taux de satisfaction près de 95%. D’ailleurs, plus de 45% de ses clients sont fidèles à l’entreprise. Enfin, en 2017, l’entreprise a fait 70 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Marco Vasco a connu des taux de croissance stupéfiants

marco vascoEn effet, le chiffre d’affaires de l’entreprise a doublé chaque année depuis sa création.

Par contre, selon le PDG, l’entreprise a commis des erreurs, dont la focalisation sur le développement de l’entreprise. Au cours des années, l’entreprise s’est rendu compte que le plus important est de fidéliser les clients.

Aujourd’hui, Marco Vasco compte un bon équilibre entre les nouveaux clients et leur fidélisation. En plus, tous les collaborateurs de l’entreprise se focalisent sur la satisfaction des clients. Et c’est grâce au NPS (Net Promoter Score) qu’ils mesurent cette satisfaction.

La fidélisation réduit considérablement les coûts marketing

Même si l’entreprise n’atteint que 500 000 Français, son objectif principal n’est pas son développement, selon Geoffroy de Becdelièvre. C’est strictement pour une raison économique.

Pour cause, l’acquisition d’un nouveau client sur le digital compte à peu près 400 euros, tandis que pour fidéliser un client, l’entreprise dépense quatre fois moins.

Par ailleurs, l’entreprise utilise aussi des stratégies de parrainage. En général, les clients et ses entourages ont les mêmes goûts et les mêmes sources d’intérêt. Donc, ce sont des prospects potentiels pour l’entreprise. C’est la stratégie R & R (Repeat and Recommanded).

La stratégie de parrainage marche-t-elle ?

Selon Geoffroy de Becdelièvre, il y a moins d’un an, le chiffre atteignait les 10%. Mais actuellement, près de 50% des ventes de Marco Vasco viennent des clients fidèles ainsi que le parrainage.

La data permet de faire une analyse prédictive.

La prédiction des besoins des clients est un élément clé pour l’entreprise. Par exemple, les personnes retraitées partent souvent en voyage en moins de septembre ou octobre.

Donc, il faut savoir adopter une stratégie de communication appropriée à la situation. L’analyse des data permet aussi à l’entreprise d’offrir de meilleures propositions de voyage aux clients.

Marco Vasco a-t-il déjà eu une période sombre ?

En 2015, l’entreprise a déjà eu une croissance de 0%. Pour le résoudre, le PDG a mis en place le R & R, qui a su montrer ses capacités. En outre, Marco Vasco a aussi adopté des stratégies pour hausser sa visibilité pour attirer plus de clientèle.

Le Figaro est en train de racheter Marco Vasco : quelle serait la conséquence ?

Ce serait un atout majeur pour la société, car actuellement, la moitié des nouveaux clients arrive sur le site de l’entreprise par l’intermédiaire de Google.

Alors, grâce au rachat de Figaro, l’entreprise peut s’offrir une plus large visibilité à partir des plateformes du groupe. Le nouvel objectif de l’entreprise est d’atteindre les 200 millions d’euros de CA.

Ce rachat ne risquerait pas de limiter la liberté de l’entreprise ?

Le Figaro, en rachetant Marco Vasco, n’a pas pour objectif de diriger l’entreprise, mais de diversifier et d’être en accord avec leur audience. Donc, ce sont toujours les dirigeants qui contrôlent l’entreprise.


Partagez
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
Posted in Non classé and tagged , .

Laisser un commentaire