janvier 2018

Agence de community management

Au début, une agence de community management avait pour métier de gérer les réseaux sociaux en proposant différents services.

L’objectif est de mettre en place un ou plusieurs community managers pour une structure en externalisant ou en internalisant leur travail.

Par contre, cela n’empêche pas que certaines agences de community management s’occupent aussi des services annexes tels que la création de contenu ou la mise en place de stratégies de communication.

La façon de procédé de l’agence de community management n’est plus efficace

 agence de community management Au fil du temps, on a constaté que la façon de procédé de l’agence de community management n’est plus efficace. Pour cause, le travail nécessite beaucoup plus de temps et d’autre part, certaines tâches ne sont pas convenables à l’évaluation des coûts réalisée.

En effet, sur certaines tâches, les acteurs de l’agence sont amenés à travailler plus d’heures que prévu dans le contrat pour soulager sa conscience professionnelle ou aussi pour bien terminer le travail.

D’autre part, les community managers, surtout les indépendants, se sont rendu compte que gérer quelques comptes sur les réseaux sociaux ne suffisent plus pour gagner sa vie.

Une agence de community management à 360° à votre service

Actuellement, ce serait de s’orienter vers la communication à 360° qui est la clé pour une agence de community management.

En effet, avoir une certaine compétence nous fait passer à côté des tâches annexes dans le monde du digital.

Par exemple :
– La création de sites web
– Le développement de stratégie Inbound Marketing
– La création de contenu
– Le référencement naturel et payant
– La gestion des campagnes AdWords ou des publicités Facebook
– La mise en place de différentes stratégies marketing

Toutes les tâches liées au community management peuvent être ajouté à cette liste, sans oublier bien sur la gestion des réseaux sociaux et les animations de communautés.
Par contre, le travail de l’agence reste encore chronophage, qui pousse l’agence à s’intéresser davantage aux actions à développer en termes d’augmentation de visibilité et l’augmentation des communautés sur les réseaux sociaux.

En outre, le community management se tourne aussi vers la stratégie digitale, le contenu, l’empreinte digitale, la mesure de performance ainsi que le ROI.

D’autre part, dans le contexte où l’engagement des utilisateurs des réseaux sociaux est sollicité, l’Inbound Marketing, le marketing digital ainsi que le community management terrain doivent être présents. Cela amènerait à un taux de fidélisation plus élevé.

Voilà pourquoi le recours à un community management est plus efficace pour vous aider à atteindre vos objectifs.
Par ailleurs, si votre objectif est simplement de poster des contenus sur les réseaux sociaux, il vous suffit d’utiliser un outil de marketing automation.

Un community management : pour la communication

Sur les réseaux sociaux, il est nécessaire de marquer votre présence. Pour cela, il vous faut des personnes qui seront en charge des contenus, de leur partage, etc.

Dans ce contexte, un ou plusieurs community managers sont utiles afin d’établir votre présence sur les réseaux sociaux. L’objectif étant de hausser votre taux de conversion.
La tâche d’une agence de community management peut être alors se faire à 360° sur la communication et toutes les tâches qui pourront aider à améliorer la visibilité de votre entreprise sur le web, votre e-réputation…

La différence entre l’agence de community management et community manager freelance

L’agence de community management

Beaucoup d’agences se sont formées autour du community management, surtout dans les moments qui ont précédé l’apparition du métier. Les services se basaient tous sur la gestion des comptes sociaux d’une entreprise et l’animation des communautés.

Par contre, il existe certains soucis, 2 principalement :
– Le besoin de plus de temps et la difficulté d’estimation de la durée d’une animation d’un compte, qui est irrégulière.
– Le manque de flexibilité surtout sur des appels d’offres complets. Le community management n’arrive pas à gérer des appels d’offres hors de leur compétence.

Sur le premier point, certain, voire beaucoup d’agences de community management perdent de l’argent à défaut d’optimisation de leur temps. C’est pourquoi il est essentiel d’analyser et de mesurer le financement ainsi que la praticabilité des offres proposées, car la maîtrise des coûts et du temps alloué sont les compétences requises.

Le community manager freelance

Si vous voulez devenir un community manager freelance ou si vous en êtes déjà un, votre principale tâche est de bien déterminer vos tarifs selon les tâches qui vous sont confiées et que vous pouvez réaliser évidemment.

Par ailleurs, un community manager freelance doit faire face à un principal problème, celui de ne pas pouvoir répondre à des tâches qui nécessitent un travail collaboratif.
En effet, un indépendant n’a pas le pouvoir de réaliser une tâche qui s’étend sur plusieurs domaines en peu de temps.

De ce fait, le fait de réaliser un site web et la gestion des réseaux reste le domaine de compétence d’une agence de community management.
Par contre, un community manager freelance a l’avantage de pouvoir s’occuper des tâches spécifiques de manière plus élargie.

No comments
GERVAIS Pierre-LucAgence de community management
Lire la suite...

Audit : devrions-nous avoir peur de l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle va certainement impacter le métier de l’audit. Par ailleurs, l’IA ne pourra pas remplacer l’agent humain qui est l’auditeur.

L’IA fait actuellement partie intégrante de notre vie, par exemple avec la voiture autonome, la reconnaissance vocale, ou aussi la victoire d’AlphaGo.

Concernant l’intelligence artificielle, certains, comme Ray Kurzweil, pensent qu’un jour, il y aura une hybridation homme/IA qui pourra prolonger la vie humaine. D’autre part, Stephen Hawking croit que l’IA va causer la perte de l’humanité.

Intelligence artificielle : une divergence d’opinions constatée

intelligence artificielleDe nombreuses questions se posent concernant l’avenir du métier de l’audit face à l’évolution de l’intelligence artificielle. Précisément sur la menace que l’IA porte sur les auditeurs.

En effet, l’intelligence artificielle est conçue pour réaliser des tâches que l’homme accomplit en utilisant son intelligence.

L’IA aura donc comme objectif, soit de créer des applications pratiques telles que la reconnaissance faciale ou la compréhension du langage, soit de créer des entités qui seront dotées d’intelligence. Ainsi, il serait difficile de différencier le virtuel du réel.

Audit : l’IA pourra-t-elle remplacer l’humain ?

L’intelligence artificielle est déjà à ce stade actuellement. Grâce à des systèmes experts pour aider les auditeurs dans leur travail.

Plus tard, l’IA permettra aux auditeurs de se libérer de toutes les tâches de moindre valeur, comme suggérer un plan de mission, adapter le programme de travail, dialoguer avec l’IA de l’entreprise cliente, etc.

Le Machine Learning, qui inspire encore de la crainte, permettra de détecter la fraude et le blanchiment, semblable au traitement des « big data analytics » pour repérer des déviations visiblement cachées.

Enfin, les systèmes de scoring favorisés par l’intelligence artificielle pourront aider les auditeurs à alerter et à éviter des défaillances d’entreprise.

L’avenir de l’intelligence artificielle et l’audit

Dans tous les cas, l’IA n’est pas encore en mesure de remplacer l’agent humain, car elle ne possède pas l’esprit critique, le jugement professionnel, qui resteront encore le travail de l’homme.

Par contre, il faut tout de même se préparer à des changements que l’intelligence artificielle pourra amener à l’avenir, sur l’organisation et sur les hommes chargés de les animer dans le métier de l’audit.

No comments
GERVAIS Pierre-LucAudit : devrions-nous avoir peur de l’intelligence artificielle ?
Lire la suite...

L’évolution des assistants vocaux

De nombreux établissements utilisent aujourd’hui des assistants vocaux pour interagir avec leurs clients.

Parmi ces établissements, des banques, comme Ally Bank propose à ses clients le Chat Bot Alexa. Cet assistant virtuel permet à leurs clients d’interagir plus facilement avec leurs finances personnelles.

Les assistants vocaux ont de multiples utilisations

Depuis plus de deux ans, Ally Bank a offert à ses clients la possibilité de dialoguer à partir de l’application mobile de la banque. Que ce soit par des messages écrits ou par la parole, les clients de la banque peuvent accéder facilement aux différentes opérations disponibles à distance.

Par exemple, le Chat Bot Alexa, dont sa conception ne permet que consulter des comptes : les soldes, les transactions récentes et les virements depuis et vers les comptes préenregistrés, qui sont par contre entièrement sécurisés.

Par ailleurs, grâce à l’ajout de CurrenSee, l’assistant vocal Alexa permet aux utilisateurs de convertir un prix énoncé en dollars en temps de travail. Celle-ci est une des innovations qui existent, mais n’apporte pas encore un grand changement dans le monde du Chat Bot.

Ally Bank affirme aussi qu’elle ajoutera de nouvelles fonctionnalités dans son assistant vocal.

assistants vocauxLes assistants vocaux sont encore limités

Les utilisateurs apprécient toujours le fait d’avoir un outil pour interagir qui est toujours à l’écoute et leur permet d’accomplir des tâches simples. Par contre, comparés aux différentes possibilités offertes par les applications mobiles modernes, les avantages présentés restent minimes.

C’est pourquoi les pionniers qui croient à l’avenir de ces Chats bots doivent trouver de meilleurs moyens pour exploiter les opportunités qu’ils offrent.

Par contre certains pensent qu’il est encore possible de concevoir un assistant vocal pouvant réaliser une analyse prédictive et donner des conseils adaptés. Ainsi, il serait possible d’avoir une vraie discussion avec le Chat bot pendant laquelle ce dernier peut vous donner des suggestions ou des recommandations.

Par contre, on n’est pas encore à ce stade aujourd’hui, mais plutôt dans le niveau où les assistants virtuels sont dans la phase de recherche pour permettre aux utilisateurs de naviguer facilement sur les opérations courantes. Pourtant, il faut tout de même trouver des façons pour améliorer cet assistant vocal pour garder la fidélité des clients.

No comments
GERVAIS Pierre-LucL’évolution des assistants vocaux
Lire la suite...

Les bonnes résolutions du webmarketing pour 2018

1. Webmarketing – Créez vos contenus principalement pour vos lecteurs, puis pour les moteurs de recherche.

Le webmarketing, il est toujours important de suivre les instructions de Google sur l’aspect technique de la création de votre contenu.

Par ailleurs, n’oubliez pas que votre contenu est principalement destiné pour le public.
Il est aussi à noter que Google prend en compte le comportement des internautes pour positionner votre site sur la toile, comme la durée de visite, le taux de rebond ou vos liens externes.

2. Créez une bonne expérience utilisateur pour le webmarketing

En effet, un internaute qui n’est pas satisfait de votre page la quittera aussitôt. Ainsi, votre taux de rebond sera élevé.
Pour cause, vous ne disposez que de 3 secondes pour convaincre vos lecteurs de rester sur votre page.
En voici quelques conseils pour améliorer votre expérience utilisateur:
– Veillez à ce que votre site soit optimisé pour les appareils mobiles, car de plus en plus de personnes utilisent leurs Smartphones et tablettes pour se connecter à internet.
– Créez des contenus faciles à lire sur tout type d’écran. Donc, adapté aux différentes résolutions d’écran.
– inciter la communication avec vos lecteurs en mettant en place des champs pour qu’ils laissent leurs adresses email, numéros ou autres
– Facilitez l’accès aux éléments clés: formulaire, commande, liste de produits
– Améliorez votre temps de chargementwebmarketing

3. Google n’est pas la seule source de trafic pour webmarketing

90% des recherches passent par Google. D’autre part, Facebook, LinkedIn ou YouTube sont aussi des canaux importants pour générer du trafic sur votre site web.
Alors, il faut que vous identifier où sont vos prospects et y adapter votre stratégie de communication.

4. Analysez vos données pour prendre des décisions importantes.

Mettre en place des stratégies selon vos intuitions n’est certainement pas une bonne idée pour le webmarketing. Vous devez utiliser des outils d’analyse, comme la méthodologie AARR en Growth Hacking pour examiner vos données sur vos ventes.
La meilleure méthode est de réaliser des tests et puis optimiser ce qui marche.

Par exemple, vous pouvez lancer une dizaine de publicités sur Facebook. Ensuite, examiner celles qui fonctionnent le plus et l’optimiser ensuite.
Voici les points que vous devrez analysez pour prendre les bonnes décisions dans votre stratégie marketing:
– Les sources de trafic et les données de conversion
– Les opérations qui génèrent le plus de leads (livre blanc …)
– Les pages qui génèrent le plus et le moins de trafic.
– Le contenu qui est le plus partagé sur les réseaux sociaux
– Les avis de vos clients
– …
Vous pouvez utiliser des outils d’analyse, comme:
– Google Analytics
– Clickmeter
– linktrack.com
– …

5. Optez pour le marketing de contenu pour donner le choix à vos clients

Actuellement, de plus en plus de consommateurs font leurs achats depuis internet.
Il est donc nécessaire de bien vérifier votre eRéputation, en d’autres termes, montrer une bonne image de votre entreprise sur internet.
Pour cela, vous devez offrir de bons produits et services à vos clients tout en répondant aux demandes et en surveillant ce qui se dit à votre sujet.
Pour améliorer votre image, la qualité de vos contenus est la plus importante pour mieux guider vos clients et prospects à trouver ce dont ils cherchent.

6. Mettez en place une stratégie avant de faire quelque chose.

Il est toujours nécessaire d’avoir une stratégie globale bien précise avant de se lancer. Par exemple, un focus PPC, content marketing … Ensuite, placez un plan à suivre sur un temps bien déterminé que vous pourrez modifier plus tard en fonction du retour des clients ainsi que les statistiques après la publication de votre contenu.
Cette méthode vous évitera de perdre du temps et de l’énergie sur des micros actions.

7. Déterminez ce qui marche vraiment

Réaliser un bilan sur vos actions précédentes pourrait largement vous être bénéfique pour l’avenir. En effet, prendre un recul vous permettra de déterminer ce qui est vraiment important et ce qui marche vraiment.

8. Créez un contenu attractif pour le webmarketing

Pour créer un contenu attractif, il est important de déterminer votre audience cible : jeunes, séniors, etc. Mais les bases sont les suivants :
– vous devez offrir un contenu à la fois utile et divertissant pour le public.
– votre contenu doit être visuellement attrayant et aussi créatif.

9. Rapprochez-vous des personnes influentes de votre domaine

Pour un site web qui n’est pas encore connu, il est difficile d’attirer des visiteurs. C’est pour cela que vous devez trouver vous-même le trafic surtout auprès des influenceurs.
Si vous êtes de temps en temps cité par une personne influente, cela donnerait logiquement des appuis pour votre site internet.
Tout ce qu’il vous reste à faire est de trouver l’influenceur qui convient à votre activité.

10. Fournissez de la valeur ajoutée aux influenceurs

Les influenceurs recueillent chaque jour de nombreuses demandes pour participer à des initiatives de webmarketing.
C’est pourquoi vous devrez leur offrir quelque chose qui leur permettra de vous faire confiance et collaborer avec vous plutôt qu’à un autre.

11. Maintenez votre relation avec les influenceurs

Il est toujours important de garder le contact avec les influenceurs même si votre collaboration est déjà terminée. Répondez à leurs emails ou à leurs commentaires ou simplement, saluez-les si l’occasion se présente.

12. Utilisez le remarketing pour le webmareting

Le remarketing est le reciblage de visiteurs qui ont déjà visité votre site sans réaliser un achat.
Quand vous visitez un site et que par la suite, il y a des publicités qui semblent vous suivre partout où vous allez. C’est le remarketing.
Il s’agit d’une source important pour augmenter votre trafic, vos ventes ainsi que vos conversions.
Voici ce que vous devez faire :
– Mettre en place le pixel Facebook Ads pour retargeter les visiteurs de vos pages chaudes de votre site (page de vente par exemple)
– Mettre en place des campagnes de retargeting sur Google AdWords via vos landing pages et pages clés.
Il faut, par contre, que vous retargeter que ce qui est vraiment important.il est aussi important de ne pas retargeter ceux qui sont déjà vos clients ainsi que les personnes qui ne visitent pas vos pages clés.

13. utilisez la publicité sur les réseaux sociaux

Actuellement, les médias sociaux vous permettent de cibler plus facilement vos objectifs ainsi que votre public.
Ainsi, vous n’avez qu’à déterminer le réseau social qui convient le plus à votre domaine. Puis, testez la publicité avec un investissement raisonnable. Ensuite, affinez votre annonce pour promouvoir votre entreprise.
Vous avez un large choix :
– Facebook Ads
– Twitter Ads
– LinkedIn Ads
– L’affiliation
– …
Pour cette année 2018, l’idéal est que vous maitrisez Facebook Ads, car celui-ci est le plus puissant et le plus efficace de tous.

14. Amplifiez votre contenu pour le webmarketing

Avant même la création de votre contenu, il est important d’avoir un plan de partage bien déterminé sur les réseaux sociaux.
En effet, même si vous avez un contenu de qualité, utile et créatif, sans un bon plan de partage de ce dernier, il ne servirait presque à rien.
En effet, chaque plateforme de média social a son plan de partage le plus efficace. Par exemple, sur Twitter, il est nécessaire de partager plusieurs fois par jour pour être efficace, tandis que sur LinkedIn, il est préférable de ne partager qu’une fois par jour.

15. Assurez-vous de rendre vos publications sur les réseaux sociaux visuellement attractifs

Selon des études, des publications accompagnées d’image attrayante sont plus susceptibles d’inciter les utilisateurs à s’engager ( like, commentaire, partage …).
Si vous ne trouvez pas d’image, vous pouvez utiliser l’un de ces outils gratuitement :
– Pixabay
– canva.com
– …
Vous pouvez aussi travailler avec un illustrateur pour concevoir des images originales et uniques où vous pouvez placer votre logo, ou l’URL de votre site web.

16. Utilisez des outils d’automatisant tout en restant humain

Pour gagner plus de temps, vous pouvez utiliser des outils tels que Hootsuite, Buffer.com, Bilty, Zapier.com, etc.
Ces outils vous permettent de partager facilement vos contenus et de récolter les données de votre communauté en ligne.
Par contre, même en automatisant vos partages, veillez toujours à apporter de l’émotion pour atteindre votre public et les inciter à partager et à amplifier vos contenus.

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur le webmarketing. Vous pouvez aussi faire appel à notre service d’expert en cas de souci dans votre stratégie de webmarketing.

No comments
GERVAIS Pierre-LucLes bonnes résolutions du webmarketing pour 2018
Lire la suite...