arnaque au rgpd

Arnaque au RGPD : plus c’est simple, plus ça trompe énormément !

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arnaque au RGPD : plus c’est simple, plus ça trompe énormément !
5 (100%) 1 vote[s]

La mise en œuvre du RGPD en mai 2018 a suscité l’inspiration de nouveaux groupes pour tromper la vigilance des consommateurs entrepreneurs les plus informés. Le mode opératoire consiste à jouer sur la peur des sanctions et des amendes.

Le facteur, complice malgré lui de cette arnaque au RGPD

La CNIL a pourtant bien communiqué sur le sujet et mis en garde. Mais l’information n’a pas atteint les commerçants, artisans, ou entrepreneurs, bien loin des tumultes des réseaux sociaux de l’internet. Ces « malfaiteurs » ont donc choisi le moyen le plus simple d’entrer chez vous en utilisant la voie royale du facteur.

Un « modus operandi » très efficace

Pourquoi réinventer l’eau chaude, ont dû se dire ces nouveaux groupes. Voici le mode opératoire actuellement en cours :

Vous trouverez dans votre paquet de courrier habituel une lettre aux allures très officielles. En l’ouvrant, vous apprenez que votre « registre » n’est pas en conformité avec les dispositions du Règlement Général sur la Protection des Données Personnelles.

Un autre paragraphe vous avertit, de manière impérieuse, que la non-conformité pourrait vous valoir des sanctions et même une amende pouvant atteindre 20 millions d’Euros ou 4% de votre chiffre d’affaires. De grandes sociétés, bien connues, viennent d’être sanctionnées récemment.

Le texte vous invite de passer à l’action pour vous prémunir et de vous permettre de vous enregistrer auprès de la Préfecture : « la démarche de mise en conformité permet de suspendre cette sanction, nous vous invitons à vous régulariser par téléphone ». Vous devez au plus vite utiliser le numéro de téléphone indiqué.

Un témoin médecin a réagi de suite en composant le numéro de téléphone indiqué et a payé la somme de 706,80 Euros. Son interlocuteur lui a envoyé un lien par mail pour régulariser son enregistrement auprès de la Préfecture. Le lien est valide 10 minutes seulement. Vous pourrez voir son témoignage dans le reportage de France Info.

Comment éviter ce type d’arnaque ?

Ce mode opératoire a pour but de tromper votre vigilance et il a fait ses preuves dans d’autres situations, telles que les télésurveillances, les prévoyances, les assurances.

La plus simple des protections consiste donc à ne pas y répondre. Les recommandations de La CNIL confirment qu’il n’existe pas de services de l’Etat qui vous envoient de telles missives en utilisant ce type de démarches. Cela n’est pas sans rappeler les lettres ou mails, si bien imités de banques bien connues ou tout récemment plusieurs arnaques très efficaces en arborant les identifications de la RSI pour les travailleurs indépendants.


Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire