Web Analyse UX

Les bonnes résolutions du webmarketing pour 2018

1. Webmarketing – Créez vos contenus principalement pour vos lecteurs, puis pour les moteurs de recherche.

Le webmarketing, il est toujours important de suivre les instructions de Google sur l’aspect technique de la création de votre contenu.

Par ailleurs, n’oubliez pas que votre contenu est principalement destiné pour le public.
Il est aussi à noter que Google prend en compte le comportement des internautes pour positionner votre site sur la toile, comme la durée de visite, le taux de rebond ou vos liens externes.

2. Créez une bonne expérience utilisateur pour le webmarketing

En effet, un internaute qui n’est pas satisfait de votre page la quittera aussitôt. Ainsi, votre taux de rebond sera élevé.
Pour cause, vous ne disposez que de 3 secondes pour convaincre vos lecteurs de rester sur votre page.
En voici quelques conseils pour améliorer votre expérience utilisateur:
– Veillez à ce que votre site soit optimisé pour les appareils mobiles, car de plus en plus de personnes utilisent leurs Smartphones et tablettes pour se connecter à internet.
– Créez des contenus faciles à lire sur tout type d’écran. Donc, adapté aux différentes résolutions d’écran.
– inciter la communication avec vos lecteurs en mettant en place des champs pour qu’ils laissent leurs adresses email, numéros ou autres
– Facilitez l’accès aux éléments clés: formulaire, commande, liste de produits
– Améliorez votre temps de chargementwebmarketing

3. Google n’est pas la seule source de trafic pour webmarketing

90% des recherches passent par Google. D’autre part, Facebook, LinkedIn ou YouTube sont aussi des canaux importants pour générer du trafic sur votre site web.
Alors, il faut que vous identifier où sont vos prospects et y adapter votre stratégie de communication.

4. Analysez vos données pour prendre des décisions importantes.

Mettre en place des stratégies selon vos intuitions n’est certainement pas une bonne idée pour le webmarketing. Vous devez utiliser des outils d’analyse, comme la méthodologie AARR en Growth Hacking pour examiner vos données sur vos ventes.
La meilleure méthode est de réaliser des tests et puis optimiser ce qui marche.

Par exemple, vous pouvez lancer une dizaine de publicités sur Facebook. Ensuite, examiner celles qui fonctionnent le plus et l’optimiser ensuite.
Voici les points que vous devrez analysez pour prendre les bonnes décisions dans votre stratégie marketing:
– Les sources de trafic et les données de conversion
– Les opérations qui génèrent le plus de leads (livre blanc …)
– Les pages qui génèrent le plus et le moins de trafic.
– Le contenu qui est le plus partagé sur les réseaux sociaux
– Les avis de vos clients
– …
Vous pouvez utiliser des outils d’analyse, comme:
– Google Analytics
– Clickmeter
– linktrack.com
– …

5. Optez pour le marketing de contenu pour donner le choix à vos clients

Actuellement, de plus en plus de consommateurs font leurs achats depuis internet.
Il est donc nécessaire de bien vérifier votre eRéputation, en d’autres termes, montrer une bonne image de votre entreprise sur internet.
Pour cela, vous devez offrir de bons produits et services à vos clients tout en répondant aux demandes et en surveillant ce qui se dit à votre sujet.
Pour améliorer votre image, la qualité de vos contenus est la plus importante pour mieux guider vos clients et prospects à trouver ce dont ils cherchent.

6. Mettez en place une stratégie avant de faire quelque chose.

Il est toujours nécessaire d’avoir une stratégie globale bien précise avant de se lancer. Par exemple, un focus PPC, content marketing … Ensuite, placez un plan à suivre sur un temps bien déterminé que vous pourrez modifier plus tard en fonction du retour des clients ainsi que les statistiques après la publication de votre contenu.
Cette méthode vous évitera de perdre du temps et de l’énergie sur des micros actions.

7. Déterminez ce qui marche vraiment

Réaliser un bilan sur vos actions précédentes pourrait largement vous être bénéfique pour l’avenir. En effet, prendre un recul vous permettra de déterminer ce qui est vraiment important et ce qui marche vraiment.

8. Créez un contenu attractif pour le webmarketing

Pour créer un contenu attractif, il est important de déterminer votre audience cible : jeunes, séniors, etc. Mais les bases sont les suivants :
– vous devez offrir un contenu à la fois utile et divertissant pour le public.
– votre contenu doit être visuellement attrayant et aussi créatif.

9. Rapprochez-vous des personnes influentes de votre domaine

Pour un site web qui n’est pas encore connu, il est difficile d’attirer des visiteurs. C’est pour cela que vous devez trouver vous-même le trafic surtout auprès des influenceurs.
Si vous êtes de temps en temps cité par une personne influente, cela donnerait logiquement des appuis pour votre site internet.
Tout ce qu’il vous reste à faire est de trouver l’influenceur qui convient à votre activité.

10. Fournissez de la valeur ajoutée aux influenceurs

Les influenceurs recueillent chaque jour de nombreuses demandes pour participer à des initiatives de webmarketing.
C’est pourquoi vous devrez leur offrir quelque chose qui leur permettra de vous faire confiance et collaborer avec vous plutôt qu’à un autre.

11. Maintenez votre relation avec les influenceurs

Il est toujours important de garder le contact avec les influenceurs même si votre collaboration est déjà terminée. Répondez à leurs emails ou à leurs commentaires ou simplement, saluez-les si l’occasion se présente.

12. Utilisez le remarketing pour le webmareting

Le remarketing est le reciblage de visiteurs qui ont déjà visité votre site sans réaliser un achat.
Quand vous visitez un site et que par la suite, il y a des publicités qui semblent vous suivre partout où vous allez. C’est le remarketing.
Il s’agit d’une source important pour augmenter votre trafic, vos ventes ainsi que vos conversions.
Voici ce que vous devez faire :
– Mettre en place le pixel Facebook Ads pour retargeter les visiteurs de vos pages chaudes de votre site (page de vente par exemple)
– Mettre en place des campagnes de retargeting sur Google AdWords via vos landing pages et pages clés.
Il faut, par contre, que vous retargeter que ce qui est vraiment important.il est aussi important de ne pas retargeter ceux qui sont déjà vos clients ainsi que les personnes qui ne visitent pas vos pages clés.

13. utilisez la publicité sur les réseaux sociaux

Actuellement, les médias sociaux vous permettent de cibler plus facilement vos objectifs ainsi que votre public.
Ainsi, vous n’avez qu’à déterminer le réseau social qui convient le plus à votre domaine. Puis, testez la publicité avec un investissement raisonnable. Ensuite, affinez votre annonce pour promouvoir votre entreprise.
Vous avez un large choix :
– Facebook Ads
– Twitter Ads
– LinkedIn Ads
– L’affiliation
– …
Pour cette année 2018, l’idéal est que vous maitrisez Facebook Ads, car celui-ci est le plus puissant et le plus efficace de tous.

14. Amplifiez votre contenu pour le webmarketing

Avant même la création de votre contenu, il est important d’avoir un plan de partage bien déterminé sur les réseaux sociaux.
En effet, même si vous avez un contenu de qualité, utile et créatif, sans un bon plan de partage de ce dernier, il ne servirait presque à rien.
En effet, chaque plateforme de média social a son plan de partage le plus efficace. Par exemple, sur Twitter, il est nécessaire de partager plusieurs fois par jour pour être efficace, tandis que sur LinkedIn, il est préférable de ne partager qu’une fois par jour.

15. Assurez-vous de rendre vos publications sur les réseaux sociaux visuellement attractifs

Selon des études, des publications accompagnées d’image attrayante sont plus susceptibles d’inciter les utilisateurs à s’engager ( like, commentaire, partage …).
Si vous ne trouvez pas d’image, vous pouvez utiliser l’un de ces outils gratuitement :
– Pixabay
– canva.com
– …
Vous pouvez aussi travailler avec un illustrateur pour concevoir des images originales et uniques où vous pouvez placer votre logo, ou l’URL de votre site web.

16. Utilisez des outils d’automatisant tout en restant humain

Pour gagner plus de temps, vous pouvez utiliser des outils tels que Hootsuite, Buffer.com, Bilty, Zapier.com, etc.
Ces outils vous permettent de partager facilement vos contenus et de récolter les données de votre communauté en ligne.
Par contre, même en automatisant vos partages, veillez toujours à apporter de l’émotion pour atteindre votre public et les inciter à partager et à amplifier vos contenus.

Si cet article vous a plu, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur le webmarketing. Vous pouvez aussi faire appel à notre service d’expert en cas de souci dans votre stratégie de webmarketing.

No comments
GERVAIS Pierre-LucLes bonnes résolutions du webmarketing pour 2018
Lire la suite...

Google Analytics : Utilisation des variables personnalisées pour l’UX

Les variables personnalisées de Google Analytics ont pour objectif de réaliser une analyse ciblée de vos visiteurs, de leurs visites ainsi que de vos pages. De cette manière, vous pouvez comprendre le comportement de vos visiteurs sur votre site.

Ce que vous devez savoir sur les variables Google Analytics

Actuellement, Google Analytics vous permet de faire appel à 5 variables par page, par évènement ou par appel eCommerce. Leurs classifications se font sur 5 index, c’est-à-dire leur numéro.

Si vous utilisez Google Analytics Premium, vous pouvez faire jusqu’à 50 appels de variables.

Ces variables peuvent s’appliquer à trois niveaux :

  • Niveau 1 : le visiteur : Grâce à des cookies, vous pouvez récolter des informations sur votre visiteur, tels que son numéro client, la dernière page qu’il a consulté, et bien d’autres.
  • Niveau 2 : la session : efficace pour voir si votre visiteur est connecté ou non, ou est-il un membre ou non et son moyen de paiement.
  • Niveau 3 : la page : Ici, vous pouvez constater la catégorisation ainsi que la réaction des visiteurs sur une page ou un produit.

Il est à noter que les niveaux 1 et 2 comptent énormément dans votre taux de conversion. Par ailleurs, il est aussi à souligner que les variables personnalisées sont complètement différentes de celles de Google Universal Analytics. Il faut donc que vous fassiez attention lors de votre marquage.

Installation des variables personnalisées Google Analytics

Pour mettre en place votre code Google Analytics de base, vous pouvez utiliser le code suivant :

<script type=”text/javascript”>//

var _gaq = _gaq || [];

_gaq.push(

 

 

[‘_trackPageview’]

);

 

(function() {

var ga = document.createElement(‘script’); ga.type = ‘text/javascript’; ga.async = true;

ga.src = (‘https:’ == document.location.protocol ? ‘https://ssl‘ : ‘http://www‘) + ‘.google-analytics.com/ga.js‘;

var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s);

})();

// ]]></script>

 

Ensuite, pour utiliser une variable personnalisée, il est important de se servir de la syntaxe suivante avant un appel de page vue, d’évènement, ou de page eCommerce :

_gaq.push(

[‘_setCustomVar’, %numero%, ‘%nom%’, ‘%valeur%’, %niveau%]

);

 

Par exemple, ce code va se traduire comme ceci pour un site de vente en ligne :

var _gaq = _gaq || [];

_gaq.push(

[‘_setAccount’, ‘UA-XXXXXXX-1’],

[‘_setDomainName’, ‘votresite.fr’],

[‘_setCustomVar’, 1, ‘Univers’, ‘Electro-ménager’, 3],

[‘_setCustomVar’, 2, ‘Rayon’, ‘Cuisine’, 3],

[‘_setCustomVar’, 3, ‘Famille’, ‘Grille-pain’, 3],

[‘_trackPageview’]

);

 

Ce code est particulièrement convenable pour une page produit de la famille grille-pain dans la section cuisine du rayon électroménager.

Après la mise en place de ce code analytic, vous pouvez constater vos résultats dans Google Analytics dans Audience/Personnalisé/Variables personnalisées. Vous recevrez  un rapport dans lequel vous avez différents types de rapports.

Vous pouvez aussi avoir un diagramme vous montrant le taux de conversion par type de connexion pour un client B2B.

Qaund vous avez trouvé une variable intéressante, vous pouvez l’utiliser comme un segment avancé afin de rapprocher son efficacité avec le reste du site web . Vous pouvez même utiliser ce segment pour améliorer le reste de votre reporting de web analyse.

 

Il est aussi possible de classer vos rapports de web analyse pour un contenu précis par des variables personnalisées en modifiant le rapport personnalisé. Vous avez ensuite des résultats de niveau 1, 2 et 3.

Conclusion

Les variables personnalisées de Google Analytics vous permettent de recueillir facilement des informations importantes sur votre contenu web , vos visiteurs ainsi que sur leur comportement des visiteurs ( UX)  sur votre site web. Par ailleurs, si vous avez du souci avec le code, vous pouvez utiliser le produit Google Tag Manager  par exemple ou Satellite.

Si cet article sur la web analyse vous a plus, je vous invite  télécharger notre  livre blanc sur la web analyse ou à contacter notre agence web si vous avez besoin de conseil pour mettre en place une politique Google Tag Manager ou de suivi analytique.

No comments
GERVAIS Pierre-LucGoogle Analytics : Utilisation des variables personnalisées pour l’UX
Lire la suite...

Comment se positionner sur l’answer box de google

Actuellement, l’answer box de Google s’adresse à peu près à 30% des requêtes sur la toile. Peu d’utilisateur de Google savent ce que c’est , et comment l’utiliser !

Cet article vous montrera quelques notions sur l’Answer Box qui va va vous aider à bien optimiser votre  site car la boîte à réponse de Google est un outil fantastique.

Qu’est-ce que l’answer box ?

L’answer box est un champ où Google affiche la réponse qui répond directement à la requête d’un internaute.

Le contenu du site web ou de la  page d’atterrissage doit répondre à des questions simples:

  • Quoi
  • Qui
  • Quand
  • Ou
  • Comment

ce type de question permet de Structurer le contenu devant y répondre

Elle se place en position 0 des résultats de recherche et donne une réponse à certaines questions telles que « pourquoi », « comment » ou « qu’est-ce que c’est ».

L’Answer Box présente par ailleurs deux types de réponses :

  • Les « One Box » : ce sont des réponses proposées directement par Google à partir de ses données personnelles (Knwoledge Graph, etc.) ou par des partenaires de l’entreprise (météo, résultats de foot, élections américaines, horaires de ciné d’un film …).
  • Les « Featured Snippets » : ce sont des extraits optimisés d’autres sites que Google reprend pour l’afficher dans l’Answer Box.

Il faut noter que ces deux types de réponses ne se diffèrent que par la source des informations, mais elles ont le même objectif, celui de donner une réponse convenable à l’utilisateur.

Answer Box de GoogleQuel est le véritable objectif de l’answer box de Google ?

Le rôle de l’answer box est de donner directement la réponse à une requête sans que l’internaute clique sur un lien. En effet, lorsqu’on fait des recherches sur Google, on doit souvent cliquer sur des liens pour trouver ce qu’on cherche.

Par ailleurs, la véritable raison pour laquelle Google a mis en place cette nouvelle fonctionnalité n’est pas encore citée par Google. Par contre, on peut dire que ce dernier cherche toujours à améliorer son moteur de réponse pour parvenir à l’excellence.

À titre d’exemple, Google ne cesse de s’améliorer par ses difftérentes mises à jour telles que Panda, Penguin, Hummingbird ou Rankbrain. Grâce à ces mises à jour, Google se rapproche de plus en plus du moteur de recherche intelligent afin d’améliorer la qualité de réponse proposée aux internautes.

Actuellement, Google mise surtout dans le domaine du couple vocal/mobile. En effet, les mises à jour Google Hummingbird et Rankbrain se focalisent sur la conversion des requêtes « mots-clés » en recherche vocale sous forme de question. Vous pouvez donc faire votre requête seulement en utilisant « Google Home » par exemple. L’outil va chercher sur Google le site à la position 0 des résultats qu’il utilise ensuite pour donner la réponse.

D’où vient la position 0 ?

Answer Box de GoogleEn effet, depuis 2008, le rêve de toutes entreprises est de se positionner sur la première page de Google. Peu importe la position, tant qu’on apparaît, on est satisfait.

Ensuite, un peu plus tard, c’est le top 3 que les entreprises visent. Après, depuis 2014, tout le monde cherche à avoir la première place, car c’est cette dernière qui était la plus importante pour avoir un maximum de visibilité.

Aujourd’hui, le défi le plus important est de se placer dans l’Answer Box de Google à la position 0, celle qui est placé au-dessus des SERPs dans les résultats de recherche. D’où la quête de la position 0, car elle passe au-dessus de tout le reste.

Que sont les Featured Snippets ?

Ce sont des extraits optimisés d’une page web que le moteur de recherche Google reprend pour le mettre dans l’Answer Box afin de proposer directement une réponse à une requête d’un utilisateur. Lors de leurs apparitions, Google cite toujours le lien de la source en dessous de l’Answer Box.

Les différents types de Featured Snippets dans l’answer box

Selon Moz, dans son Whiteboard Friday, il y a 3 types de Featured Snippets:

  • Les paragraphes à hauteur de 63% de réponses. Ce sont des extraits d’une page web placée en position 0 qui sont en général des définitions. Elles permettent de donner une réponse rapide à l’internaute selon sa requête.
  • Les listes à puces/liste numérotée à hauteur de 19% de réponses. Ce type de réponse est souvent des tutoriels en ligne afin de montrer à l’internaute des étapes à suivre pour qu’enfin, il trouve la réponse qu’il recherche.
  • Les tableaux/les colonnes à hauteur de 16% de réponses. Sur ce cas, Google va lancer une comparaison de deux ou plusieurs choses sous forme de tableau ou de graphique.

Comment faire apparaître son site web dans l’answer box de Google ?

Sur ce point, il n’y a pas encore des réponses claires. Par contre, selon quelques analyses, il y a certains points qui peuvent vous aider à placer votre site dans l’Answer Box de Google.

En effet, l’optimisation serait le meilleur moyen d’y parvenir. En voici quelques exemples :

  • Articles longs en 1600 mots minimum : c’est un point important, car ce sont ces articles qui apparaissent en général dans l’Answer Box. Par contre, il faut aussi se préoccuper de la qualité du contenu tout en gardant une longueur du texte.
  • Articles bien positionnés : en effet, les pages qui arrivent dans l’Answer Box sont en général des pages qui se positionnent en haut des résultats de réponse de Google ou des articles qui provient de l’expression clé principale.
  • Selon une étude de Hubspot, le positionnement n’influe pas la mise en place d’une page dans le bloc de réponse de Google, pourtant, il faut quand même être à la première page.
  • Utilisation stratégique de mots-clés : il faut donc mettre le mot-clé principal dans l’url, le plan du document, l’attribut alt, la balise title, la métadescription, le strong …
  • Un champ sémantique riche : il est nécessaire d’utiliser des synonymes, singulier/pluriel, variation de l’expression, mots complémentaires. Dans un autre domaine, il est aussi important d’utiliser des mots-clés longue traine.
  • Mise en place de questions qui se posent directement dans l’article ainsi que dans les balises sémantiques h1, h2, h3.
  • Avoir un trafic naturel assez bon au moins dans les 500 visites.
  • Mettre en place les microdonnées ou micro: vous pouvez utiliser le breadcrumb et hcard. Par contre, les avis sur ces microdonnées sont très partagés, car certains pensent qu’ils aident le moteur de recherche à comprendre vos pages et les proposent dans les box. Et d’autres affirment qu’ils ne tiennent aucun rôle dans les Featured Snippets.
  • Utiliser des balise HTML5 comme <header>, <footer>, <main>, <article>, <nav>, <aside>.
  • Avoir une bonne notoriété de l’article ainsi que l’engagement utilisateur.

Par ailleurs, il existe des théories qui stipulent que la possession d’une page Google+ et d’une page Wikipedia peut aussi influencer l’apparition dans les Featured Snippets.

L’answer box de Google est-elle bénéfique pour le SEO ?

Selon Moz, l’apparition de votre site dans l’Answer Box de Google peut s’avérer très utile pour votre site.

En effet, la position 0 vous permet de gagner un maximum de visibilité et peut aussi vous ramener un taux de clic plus élevé même si les utilisateurs n’ont plus à visiter votre page pour avoir les informations qu’ils recherchent. Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place les “extraits optimisés dans le cadre de schéma.org alors n’hésitez pas à nous contacter !

No comments
GERVAIS Pierre-LucComment se positionner sur l’answer box de google
Lire la suite...